Le guide d’une compétition réussie

Dans le but d’offrir une garantie de sérieux à leurs clients et prospects, les agences de l’UCC Grand Est ont rédigé le guide des bonnes pratiques pour une compétition réussie.

Les différents articles proposés dans le guide énoncent de façon synthétique et non-exhaustive quelques principes méthodologiques ou déontologiques à suivre dans le cadre des compétitions orchestrées par les annonceurs.

Les agences membres de l’UCC Grand Est insistent sur le caractère primordial du respect de ces principes, afin de pouvoir offrir aux annonceurs des prestations à la hauteur de leurs attentes, les garanties économiques et légales indispensables, et d’entretenir avec eux des relations saines et durables.

LES 9 REGLES D’OR POUR UNE COMPETITION REUSSIE

 

1Un brief écrit et individuel

En plus d’un brief écrit, l’annonceur briefe chaque agence séparément lors d’un entretien “physique”. Cet entretien peut être téléphonique…

2Un délai de réalisation réaliste

1 semaine dans le cadre d’une demande de dossier administratif / présentation d’agence, 2 semaines dans le cadre de prestations simples…

3Un nombre limité d’agences en compétition

3 agences idéalement, 5 au maximum. Dans le cadre d’une consultation avec des enjeux importants, l’UCC Grand Est encourage tout annonceur à effectuer une pré-sélection…

4Chaque agence présente « physiquement » son projet

Dans les mêmes conditions et aux mêmes personnes ( aux décideurs ).

5Établissement d’une règle d’indemnisation pour les agences short-listées non retenues

Ne pouvant couvrir raisonnablement l’ensemble des frais engagés par chaque agence, le montant de l’indemnisation reste à la discrétion de l’annonceur.

6Un projet non retenu reste la propriété de l’agence non retenue

Sauf dans le cas d’une indemnisation (voir article II.1), l’agence non retenue reste détentrice de son projet (conseils, refléxion, maquettes, rédactionnel).

7Transparence au sujet des agences en liste

Chaque agence en compétition est informée par l’annonceur de la liste des concurrents qui lui est opposée.

8Un délai de décision raisonnable

Le délai de décision par l’annonceur ne doit pas excéder celui dont disposaient les agences pour remettre leur projet.

9Un débriefing systématique

Chaque agence non retenue est informée individuellement par l’annonceur (un décideur) des raisons de sa non séléction.

Vous souhaitez en savoir plus ?Téléchargez le guide

La boîte à brief

Déposez votre brief